Pages Suite  
 
 
 
Port Elisabeth.


 
Paroles d’explorateur (Albert Seyrolle, 1913) :

"Appareillé dès le matin pour nous rendre à Port-Elisabeth... Mouillé à 12h30 à l’abri. Aperçu de superbes effets de lumière dans la côte inspirant les estampes japonaises... La nuit est calme et superbement étoilée, chose plutôt rare aux îles Kerguelen. Nous entendons les cris des phoques et des éléphants de mer, tous proches, qui se disputent et se battent. Ces cris, amplifiés par le calme et l’écho, semblent avoir parfois quelque chose d’humain surtout lorsqu’ils nous arrivent du lointain... "

Source : Journal de mer d’Albert Seyrolle, Publication AMAPOF, 1998.

Pages Suite