Où se situent les Iles Kerguelen ?
Quelle superficie font les Iles Kerguelen ?
Quel est le climat des Iles Kerguelen ?
Comment sont les paysages ?
Quelle est la faune des Iles Kerguelen ?
Quelle est la flore des Iles Kerguelen ?
Quel est l'impact écologique de l'homme dans les îles ?
Qui a découvert les Iles Kerguelen ?
A qui appartiennent les Iles Kerguelen ?
Y-a-t'il des habitants ?
Quels moyens de transport pour aller aux Kerguelen ?
Qui peut aller aux Kerguelen ?
 
 

Où se situent les Iles Kerguelen ?

Les Iles Kerguelen se situent au sud de l'Océan Indien, en bordure du cinquantième parallèle et à une longitude sensiblement à l'est de l'Ile de la Réunion. Contrairement à ce qui est fréquemment imaginé, la latitude est beaucoup moins basse que ne le laissent supposer les paysages : elle est en effet à peu près équivalente à celle de Paris dans l'hémisphère nord. Situées à environ trois mille kilomètres de l'Afrique et de l'Australie, les Iles Kerguelen passent pour être une des terres les plus isolées de la planète.



 

Quelle superficie font les Iles Kerguelen ?

L'ensemble des Iles Kerguelen possède une su-perficie de 7 215 kilomètres carrés, soit, à titre de comparaison, une superficie légèrement inférieure à celle de la Corse (8 722 kilomètres carrés). Les Kerguelen sont composées d'une grande île (la Grande terre, 6 675 kilomètres carrés), de neuf grandes îles d'une superficie allant de 8 à 220 kilomètres carrés, de trente cinq îles entre 1 et 5 kilomètres carrés, de 45 îlots et d'innom-brables rochers. Le littoral est découpé à l'extrême, si bien que la longueur du littoral est équivalente à celle de la France continentale. De profonds fjords entail-lent le paysage et des presqu'îles très impor-tantes ne sont reliées à la Grande Terre que par des isthmes dépassant de quelques mètres à peine le niveau de la mer.



 

Quel est le climat des Iles Kerguelen ?

Le climat des Iles Kerguelen est du type tempéré froid, avec une moyenne annuelle de 4,4°C et de faibles écarts entre les saisons (environ 7° en moyenne l'été et 2° l'hiver). Contrairement à ce que l'on pense souvent, il n'existe pas de températures très basses. Les précipitations de pluie et de neige sont abondantes, surtout à l’ouest des îles. Le vent règne en maître absolu et tyrannique sur ces terres désolées et les dépressions venant principalement de l’ouest se succèdent en une sarabande infernale pendant toute l’année. Ce sont ainsi près de 300 jours par an de vent violent, dont 144 jours de tempête et 42 jours d’ouragan en moyenne. Les vents soufflent fréquemment à 150 km/h, avec des pointes à 200km/h.



 

Comment sont les paysages ?

Les paysages des Iles Kerguelen sont désolés et grandioses, souvent illuminés par de fabuleuses lumières. Hormis le nord-est des îles, le paysage est accidenté avec des montagnes basaltiques tabulaires entrecoupées de vallées occupées par des tourbières et une infinité de rivières et de lacs. Le sommet des Kerguelen, le Mont Ross culmine à 1 850 mètres. De nombreux glaciers occupent encore les Kerguelen, dont la Calotte Glaciaire Cook, située à l'ouest. Des zones d'épandages fluvio-glaciaires très plates complètent le paysage. Au niveau du littoral, il existe de grandes plages de sable noir, sutout à l'est de la Grande Terre. Le reste du littoral est constitué d'éboulis et de falaises spectaculaires, surtout à l'ouest et au sud de l'archipel.





 

Quelle est la faune des Iles Kerguelen ?

La faune native des Iles Kerguelen est immensément riche pour ce qui concerne les populations d'oiseaux et de mammifères marins qui viennet s'y reproduire. Les oiseaux sont tout particulièrement représentés par d'immenses colonies de manchots, qui comptent quatre espèces dans les îles, des albatros, le skua, le cormoran de Kerguelen et de nombreuses espèces de pétrels. Les mammifères autochtones sont représentés par de nombreux éléphants de mer et des otaries. En revanche, la faune terrestre est pauvre et comporte peu d'espèces d'invertébrés.





 

Quelle est la flore des Iles Kerguelen ?

La flore terrestre native est pauvre et représentée par seulement une trentaine d'espèces de plantes supérieures (fougères et plantes à fleurs), dont le célèbre chou des Kerguelen, connu dès le dix-neuvième siècle par les navigateurs pour ses propriétés anti scorbutiques. Les mousses et les lichens sont par contre plus nombreux et représentés par plusieurs centaines d'espèces, dont beaucoup restent encore à découvrir. En bordure de mer et sur les hauts fonds, de spectaculaires herbiers d'algues géantes (Macrocystis et Durvillea) sont présents.





 

Quel est l'impact écologique de l'homme dans les îles ?

Depuis la découverte et jusqu'au début du vingtième siècle, l'impact écologique de l'homme sur l'environnement a été très important en raison des massacres exercés par les chasseurs de phoques et d'otaries. Aujourd'hui, les Iles Kerguelen sont considérées comme des sanctuaires et les espèces animales sont protégées. Malheureusement, de nombreuses espèces animales et végétales ont été introduites, volontairement ou non, qui ont dégradé les écosystèmes si fragiles de ces îles. Nous pouvons citer pour les espèces animales introduites, le lapin, le chat, le rat, la souris, le renne et le mouflon et pour les espèces végétales, le paturin, la sagine et le pissenlit. Il est cependant intéressant de noter que depuis quelques années des efforts importants sont entrepris pour exterminer certaines espèces animales introduites, en particulier dans les îles du Golfe du Morbihan, situé à l'est des Kerguelen.



 

Qui a découvert les Iles Kerguelen ?

C'est le quimpérois Yves-Joseph de Kerguelen-Trémarec, à bord des vaisseaux la Fortune et le Gros Ventre, qui a découvert, le 12 février 1772, les îles qui portent aujourd'hui son nom, lors d'une expédition à la recherche du continent austral. Le lendemain, l'enseigne de vaisseau du Boisguehenneuc a débarqué en baie du Chien Marin (Anse du Gros Ventre) pour prendre possession des lieux au nom du Roi de France.



 

A qui appartiennent les Iles Kerguelen ?

Les Iles Kerguelen sont officiellement françaises depuis la prise de possession effectuée en janvier 1893 par l'aviso l'Eure, commandé par le capitaine de frégate Lieutard. Depuis 1955, les Iles Kerguelen font partie du Territoire d'Outre-Mer (T.O.M.) des Terres Australes et Antarctiques Françaises (T.A.A.F.), avec l'archipel Crozet, les Iles Saint-Paul et Amsterdam et la Terre Adélie.



 

Y-a-t'il des habitants ?

Tout d'abord, il n'y a jamais eu d'habitants autochtones dans les Iles Kerguelen. Au dix-neuvième siècle se sont succédés les chasseurs de phoques et les expéditions scien-tifiques. Au début du vingtième siècle, sous l'impulsion des frères Bossière, des essais d'installation permanente, en particulier à Port-Jeanne d'Arc et Port-Couvreux, ont échoué. Depuis 1950 et la création de la base de Port-aux-Français, les Kerguelen sont occupées en permanence par le personnel des missions qui se succèdent (voir ci-contre une photo aérienne de Port-aux-Français en 1978).



 

Quels moyens de transport pour aller aux Kerguelen ?

Il faut savoir qu'il n'y a pas de piste d'atterissage aux Kerguelen, malgré les projets menés dans les années 1950, aux débuts de l'existence de la base de Port-aux-Français. En conséquence, le seul moyen pour se rendre aux Kerguelen est le bateau. Le navire officiel affrété par le territoire pour la desserte des bases australes (Kerguelen, Crozet, Saint-Paul et Amsterdam) est le Marion Dufresne II. Comptez plus d'une semaine de mer (avec escale à Crozet), dans l'océan le plus tempétueux au monde, pour vous rendre aux Kerguelen.



 

Qui peut aller aux Kerguelen ?

Seules quelques catégories de personnes peuvent aller dans les Iles Kerguelen :
> Tout d'abord le personnel de la base, qui est recruté par le territoire des Terres Australes et Antarctiques Françaises pour des missions bien précises, quelles soient d'ordre technique ou scientifique. D'autres personnels techniques sont également détachés par Météo France ou le CNES par exemple.
> Les militaires de la Marine Nationale font des passages de surveillance contre la pêche illégale dans les eaux territoriales françaises.
> Les marins des bateaux de pêche français autorisés parcourent régulièrement les mêmes eaux territoriales.
> Les touristes : depuis 1994, l'administration du territoire des Terres Australes et Antarctiques Françaises ouvre la possibilité à un nombre limité de touristes de visiter les trois districts austraux (Crozet, Kerguelen et Amsterdam) lors des trois rotations de l'été austral (novembre, décembre, mars), plus une rotation en plein hiver austral.
> Enfin, des expéditions privées en voilier passent de temps en temps aux Kerguelen pour des séjours de plus ou moins longue durée.

Pour plus de renseignements, voir le site officiel des TAAF